Bonjour à tous,

 

Les PV du Comité d'Entreprise assurés en théorie par le secrétaire du CE, (en pratique par le secrétariat de direction après être passés sous les fourches caudines du directeur administratif et financie) nous parviennent de plus en plus tard. Le SNJ -CGT de La Marseillaise et de l'Hérault du Jour juge important de vous faire un retour rapide sur quelques points importants de la dernière réunion qui s'est tenue le 27 octobre dernier.

 

La situation des trois premiers trimestres de l'exercice 2011 traduit un nouveau recul de la diffusion que nous estimons entre -3% et -5%. Les chiffres de vente sont toujours un tabou. Par conséquent les pourcentages qui nous sont communiqués reposent sur du vent et varient d'un mois à l'autre sans que l'on puisse comprendre ces évolutions.

 

Les ventes imprimerie + 19%, et la sous traitance + 15% sont en augmentation.

 

Le produit de la publicité locale augmente de 2,5% soit plus 1% par rapport au budget prévisionnel qui prévoyait une augmentation de 1,5 %.

 

Celui de la publicité nationale enregistre une hausse de 4,2% par rapport au budget prévisionnel qui était resté calé sur les chiffres de 2010.

 

Pour l'instant, le résultat global laisse apparaître une embellie par rapport au budget prévisionnel.

 

 

La direction se lance dans une campagne de promotion « pour communiquer sur la modernisation ». Dans le même élan, elle entend faire un appel à souscription « afin que nos lecteurs contribuent à cette amélioration ».

 

L'opération s'est décidée une nouvelle fois sans la moindre concertation avec les journalistes. Elle devrait être lancée avant la fin de l'année.

 

Aux questions du SNJ-CGT comptez-vous communiquer sur une évolution du contenu ?

Pourquoi ne pas attendre les effets perceptibles sur le fond et la forme de la restructuration départementale et de l'arrivée du nouveau système ?

 

Pas de réponse claire sinon « Ce sera perceptible avec l'arrivée de 16 p couleur supplémentaires ».

Ce qui dénote au passage le règne sans partage sur le journal du service publicité qui considère, en voyant midi à sa porte, que nos lecteurs achètent le journal pour ses pages en couleurs.

 

Le SNJ-CGT s'oppose à l'idée de souscription dans la situation actuelle du journal.

L'origine de cet appel n'est pas étranger au rapport historique du journal avec ses lecteurs, mais compte tenu du mépris des conditions de travail des journalistes et des aléas de notre ligne éditoriale, ce rapport aux lecteurs relève aujourd'hui d'une relation ambigüe. Il paraît aberrant de demander une participation à nos lecteurs pour l'amélioration du journal sans soumettre cette idée de «progrès» à une critique minutieuse.

 

Cotisation retraite : La direction refuse l'autodétermination légale des journalistes.

Depuis le début de l'année le SNJ-CGT demande à la direction qu'elle permette aux journalistes, comme le stipule la loi, de se déterminer individuellement en faveur ou pas d'un abattement de 30% sur leur cotisation retraite. Après avoir joué la montre, comme elle sait si bien le faire, la direction a finalement dénié répondre. C'est niet ! « Cela menacerait l'équilibre financier de l'entreprise, nous a déclaré droit dans ses bottes le directeur financier. Nous allons communiquer sur cette question pour expliquer la situation au personnel

 

Précisons que ce rabotage de 30% de nos retraites ne concerne à priori dans l'entreprise que les journalistes auxquels on refuse également d'assurer la grille minimum de salaire prévue dans la convention collective.

 

Sur cette question essentielle, le SNJ-CGT a rappelé à la direction qu'elle pouvait communiquer à loisir sur la situation économique de l'entreprise, mais qu'il appartient en tout état de cause aux journalistes de se déterminer individuellement sur le taux de cotisation de leur retraite de base. Nous exigerons que la procédure légale soit strictement respectée.

 

PS :

Au cours de la réunion le SNJ-CGT a une nouvelle fois souligné l'absence de concertation avec les journalistes et le déficit d'information qu'ils mesurent et subissent à travers l'élaboration de la stratégie d'entreprise. Le syndicat des journalistes a demandé une rencontre avec la direction afin de faire un point d'étape sur la restructuration, le changement de système et le fonctionnement des commissions. Votre participation serait la bienvenue en terme de présence et/ou de questionnement.

- Lors de la réunion du 29 septembre le SNJ-CGT a demandé au CE de voter pour ou contre le remboursement des tickets restaurants non acheminés à leurs destinataires. Le compte rendu ne rend pas compte de cet épisode mais les membres présents se sont prononcés à une courte majorité pour le remboursement. Dans le cas où les personnes concernées n'auraient pas été remboursées, je les invite à me contacter afin de faire remonter leur demande.

 

 

Solidairement Jean-Marie Dinh pour le SNJ-CGT

jeanmarie.dinh@orange.fr