Incompréhension totale dans les rédactions régionales de France3 qui viennent d’apprendre la suppression des débats politiques de la présidentielle dans les magazines « la voix est libre » le samedi à 11h30. Supprimer à 1 mois du 1er tour de la présidentielle … un magazine politique régional – qui existe depuis septembre 2006 et qui a traversé bien des campagnes électorales - il fallait oser : Priver le Service Public en région d’une de ses principales missions : l’information par le débat citoyen et pluraliste !

Certes, la Direction a subi les foudres du CSA pour une absence de maîtrise des temps de parole dans certaines antennes, lors de la « période d’équité » (1er janvier/19 mars) ; mais est-ce une raison pour supprimer 4 éditions politiques de « la Voix est libre » au moment où s’ouvre la période d’obligation d’égalité de temps de parole des 10 candidats ? Si les antennes de France3 étaient absente des débats de la présidentielle alors que nos magazines politiques sont le temps fort de la campagne en région, ce serait une honte pour le service public qui donnerait le signal de son incapacité à assumer l’une de ses missions !

La campagne électorale présente seulement dans nos JT ? Indispensable mais insuffisant : Les JT ne sont pas des lieux de débats ! La CGT constate et déplore que pour cette élection capitale qui oriente toute la vie politique du pays, la Direction de France 3 prive nos antennes de proximité, d’espaces de confrontation démocratique, là où sont les électeurs !

La CGT s’inquiète de l’avenir de l’information régionale et dénonce une Direction frileuse qui n’a pas confiance en ses Personnels en région. Paris le 20 mars 2012