25 avril 2012

Mardi 1er mai 2012 ENSEMBLE GAGNONS LA JUSTICE SOCIALE

 

Le quinquennat qui s’achève restera dans les mémoires comme l’un des pires que la France ait connu. Les journalistes n’ont pas été épargnés par Nicolas Sarkozy : tentatives de mise au pas de l’audiovisuel public avec la nomination des présidents de chaînes, atteintes au secret des sources avec les perquisitions dans les rédactions et la mise sur écoutes de journalistes. Dans le même temps des millions d’euros ont été versés aux patrons de presse pour aider à la « modernisation » qui s’est, dans les faits, traduite par des milliers d’emplois supprimés, par une précarisation de la profession et par la fermeture de titres.

Quel que soit le candidat élu le 6 mai, la mobilisation est à l’ordre du jour pour peser dans les choix du futur gouvernement et se faire entendre pour :

- Revaloriser les salaires. Pas un journaliste à moins de 1,8 fois le SMIC (3060 euros)

- Contrôler les aides publiques aux entreprises de presse

- Stopper les suppressions d’emplois et contraindre les entreprises à des alternatives aux licenciements

- Conquérir dans les rédactions de nouveaux droits et pouvoirs pour les salariés

- Réformer la fiscalité en profondeur en créant de nouvelles tranches d’impôts pour les hauts revenus, taxer les revenus du capital

- Ramener l’âge de départ à la retraite à 60 ans à taux plein.

- Refuser toutes les idées liberticides, racistes et xénophobes.

Posté par SNJCGT à 18:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Mardi 1er mai 2012 ENSEMBLE GAGNONS LA JUSTICE SOCIALE

Nouveau commentaire