29 avril 2012

Quand les banquiers contrôlent l’information


Les neuf quotidiens de l’est de la France contrôlés par le Crédit Mutuel (L’Alsace, Le Dauphiné Libéré, Les Dernières Nouvelles d’Alsace, Le Journal de Saône-et-Loire, Le Bien Public, L’Est Républicain, Le Progrès, Le Républicain Lorrain et Vosges Matin)  ont publié ce mercredi 25 avril une interview qualifiée « d’exclusive » du candidat-président, Nicolas Sarkozy.

Trois journalistes du groupe, l’un du Dauphiné libéré, le second des Dernières Nouvelles d’Alsace et le troisième de l’Est Républicain, ont été mobilisés pour tendre le micro évitant ainsi les questions embarrassantes à un candidat en difficulté, au mépris de la particularité des sensibilités diverses des différents titres auxquels elle a été imposée.

Le SNJ-CGT s’insurge contre cette mise en commun des rédactions des neuf titres sous le couvert d’une prétendue Association des journaux de l’Est de la France (AJEF), inconnue jusque là mais qui préfigure sans doute les futures synergies chères au patron du Crédit Mutuel, M. Michel Lucas.

Le banquier, à qui « ses » journalistes ne peuvent pas, parler affiche ainsi un profond mépris pour les rédactions des neuf titres dont il a pris le contrôle, avec l’argent des mutualistes auxquels il n’a jamais demandé leur avis. Il se comporte effectivement comme tous les banquiers avides sans aucun respect pour l’information et pour le pluralisme. Sans doute au Crédit Mutuel, les mots « pluralisme », « liberté d’information » et « particularisme régionaux » ont-ils été rayés du dictionnaire et remplacé par « profits immédiats », « dividendes » et « concentrations ».

M. Lucas en imposant ces mises en commun foule aux pieds les engagements pris devant l’autorité de la concurrence en 2007 quand, avec le groupe de l’Est Républicain, il prenait le contrôle de la société Delaroche (cédé par Dassault), puis en 2011 quand il a pris le contrôle total du groupe de l’Est Républicain.

 

L’Autorité de la concurrence lui avait d’ailleurs ouvert tout le champ des possibles en relevant en août 2007 : « Selon le dossier de notification et les observations des parties, certaines synergies sont attendues de la gestion coordonnée des titres de presse quotidienne régionale de L’Est Républicain et de ceux du pôle BRA. Leur périmètre ne ressort toutefois pas clairement des informations apportées par les parties notifiantes qui ont déclaré successivement que des achats en commun de papier et d’encre pourraient être effectués, puis que les gains d’efficacité seraient essentiellement internes au pôle BRA. D’autres répondants ont évoqué une mutualisation plus poussée de certains contenus rédactionnels tels que les services, voire l’information générale. En tout état de cause, de tels projets ne sont envisagés qu’en ce qui concerne les titres de L’Est Républicain et non ceux de la BFCM. Ils ne pourraient donc accroître l’incitation des deux actionnaires à coordonner leurs comportements concurrentiels sur les marchés de la presse quotidienne régionale en Alsace et en Lorraine. »

Le Crédit Mutuel avait déjà imposé de telles synergies entre tous les titres qu’il possède ; aujourd’hui il franchit une nouvelle étape au mépris non seulement de ses engagements, du pluralisme et des journalistes, mais aussi des institutions représentatives du personnel. Le SNJ-CGT estime que M. Lucas s’est mis hors la loi et demande à l’Autorité de la concurrence de prendre ses responsabilités.

Le SNJ-CGT appelle les journalistes du groupe à la vigilance et à s’opposer à toute forme de mutualisation entre les titres du groupe.

Il somme le Crédit Mutuel de s’expliquer sur l’existence de cette Association des Journaux de l’Est de la France, qui modifie les engagements pris par la banque devant l’Autorité de la concurrence.

Le SNJ-CGT estime urgent de libérer les rédactions du poids des actionnaires et de donner de l’air aux journalistes de plus en plus soumis aux pressions des puissances d’argent qui contrôlent les médias. L’indépendance des rédactions doit être respectée et réaffirmée.

SNJ-CGT Montreuil, le 27 avril 2012

Posté par SNJCGT à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Quand les banquiers contrôlent l’information

Nouveau commentaire